JEAN-PAUL MARAT - LA LIBERTÉ

Publié le par N.L. Taram

LES FRANÇAIS NE SONT PAS FAITS POUR ÊTRE LIBRES

Jean-Paul Marat, l'Ami du peuple (1791)

 Jean-Paul Marat expose fréquemment ses vues radicales dans l’Ami du peuple. En août 1791, abordant la question de la liberté, il met son pessimisme critique au service de la rhétorique politique. Jugeant que la « liberté est peu faite pour le Français », il regrette que ses concitoyens ne soient pas totalement dévoués à la cause révolutionnaire. À l’heure où les constituants discutent de la place du roi dans l’État, Marat milite en faveur du recours à une forme de gouvernement dictatorial d'essence populaire, seul régime capable de faire triompher les idéaux de la Révolution.

 

Source :

 http://books.google.fr/books?id=LP5nAAAAMAAJ&printsec=frontcover&dq=jean+paul+marat&hl=fr&ei=PhHCTo2fLefjiALv4PjrCw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CDgQ6AEwAjgU#v=onepage&q&f=false

JEAN-PAUL MARAT - LA LIBERTÉ
JEAN-PAUL MARAT - LA LIBERTÉ
JEAN-PAUL MARAT - LA LIBERTÉ
JEAN-PAUL MARAT - LA LIBERTÉ
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article